Astrophotographie - Réalisation d'une boite à flat pour un APN

Si vous lisez cet article

Le contenu est incomplet, je commence seulement à rassembler les éléments nécessaires à la fabrication, certains étant encore non définis le seront en fonction des matériaux dénichés.

La publication éphémère de cet article a pour but de permettre le partage de quelques réactions, idées ou conseils entre ceux qui s'aventurent par ici.

 

Usage et description

Pour effectuer un pré-traitement numérique sur ses photos de ciel la nuit (voir de nuit simplement) on génère 3 fichiers image révélant les différents bruits et anomalies optiques (Dark, offset. flat)

Le flat ou PLU (Plage de Lumière Uniforme) va révéler les défauts de l'optique. Le vignetage et les taches (ou poussières) pourront être supprimés lors du traitement.

On ne se contente pas de faire un seul cliché de flat, comme pour les autres types de fichiers de correction, on fabriquera un "master flat" composé de ... disons, 11 images flat.

 

Recomandations

Les flats doivent strictement être réalisés avec les mêmes réglages optiques que les prises de vues du sujet à traiter. Même un réglage de MAP est à proscrire, les poussières ne seraient pas vues de la même manière et votre flat provoquerait quelques trous dans le résultat final.

Déplacer votre appareil sans avoir fait les flat d'une série de photo à compositer est à proscrire. Les capteurs des APN sont traités en surface pour laisser glisser les poussières, elles risquent de se déplacer et le flat pourrait avoir l'effet inverse.

 

Cahier des charges

  • Température de couleur des leds élevée. Sans aller trop dans le bleu, 6000 devraient convenir.
  • Distance de la surface éclairée par rapport à l'objectif ? (tout proche apparement)
  • Bonne tenue sur l'objectif pour ne pas s'envoller en cas de brise.
  • Ne pas interférer sur les réglages optiques. La boite ne doit pas toucher les bagues de réglage de MAP ni de zoom. Cette restriction ne sera pas utile sur un télescope.
  • Adaptabilité sur différents objectifs d'APN.
  • Pliable ? Cette boite sera petite comparée à celle pour un tube de 30cm, mais ce sera toujours une chose de plus à trimballer.
  • Limiter le couplage des piles pour le poids et l'encombrement. Une alimentation avec une pile de 9V serait idéale (en fait une pile de montre le serait vraiment, mais les tensions ne sont pas assez importantes et la puissance va manquer).

 

Matériaux

La nature des matériaux peut différer selon ce qu'on trouvera près de chez soi.

Pensez aux entreprises qui gardent parfois quelques chutes. Une association près de chez moi assure cette collecte et j'ai trouvé des plaque de plexi différentes de bonne taille avec leur film de protection pour 0.80€.

  • Du carton mousse (ou plume)
  • Plexiglas blanc translucide. (blanc ! pas transparent)
  • Scotch de réparation blanc.
  • LEDs blanches Haute luminosité.
    • Les bandes de LED seraient idéales pour un collage à plat, mais elles vont avoir du mal à prendre les angles de la boite.
    • L'angle de rayonnement reste à définir. A savoir que, à puissance égale si on augmente l'angle de diffusion, l'intensité lumineuse sera moins importante.
  • Résistances pour limiter l'intensité du courant parcourant les LED. (Le calcul sera fait une fois les LED et leur nombre choisi)
  • Une pile.

Contraintes

Homogènéité du flux de la LED blanche

Cet effet sera atténué en utilisant plusieures LEDs bien réparties et un jeu de réflecteurs.

Pour voir une illustration ainsi que des graphiques du flux : http://www.led-fr.net/homogeneite-du-flux-dune-led-blanche.htm